avatar

Mes translations


15-01-2016 13:14 by carado

J’utilise souvent, dans mon parler courant francophone, des mots et expressions souvent tout droit sortis de l’anglosaxon, et parfois inventés de toutes pièces; que ce soit par practicité, ou absence d’équivalent francophonois. Ci-dessous est une table de telles instances. prop indique une proposition, mot indique un mot.

Pour les puristes francophones, à propos de l’intrusion universelle de l’anglais partout: “If you can’t beat them, join them.”. Si on va de toute façon se faire remplacer par de l’anglais, autant avoir du dire dedans en créant une magnifique chimère mutante.

Mot/expression origine signification raison d’usage notes
translater to translate traduire Humour, agréabilité de prononciation, et j’aime bien voir le processus comme une translation géométrique
quoijamais / quoitoujours whatever Que que ce soit, quoi qu’il en soit, n’importe quoi Plus court. quoitoujours est plus correct, mais je me suis habitué à quoijamais
prop, cependant prop, though cependant, prop C’est pratique de pouvoir mettre cet article à la fin en langage courant, même si ça se fait pas.
beuloup hashtag hashtag Humour, moquage du francisage de certains mots technologie-relatés. beuh: hash. jouer au loup: to play tag.
n’importequelchemin anyway quoi qu’il en soit, de toute façon Humour, déconstruction du mot anglophone.
Magie: la récolte Magic: the gathering Magic: the gathering Humour, moquage de marque. un ami à moi préfère “Magie: l’assemblée”
“ ” “ ” « » Je trouve les accents anglophones bien plus pratiques que les accents francophones. Notemment parce qu’il y a moins besoin de mettre des accents entre les guillements et le contenu, et qu’ils sont plus facilement distinguables du reste du contenu.
le point de quelque chose the point of something L’objectif, l’interêt de quelque chose On a pas vraiment d’équivalent qui porte la même signification.
mégagramme - tonne Pédantisme. Mille kilogrammes ? un million de grammes ? un mégagramme.
magiter - causer par la pensée Vachement pratique quand on considère les implications des ouvrages occultes sur la vie de tout les jours
pédantique -pedantic (option gcc) éxcessivement précis Je pensais que pédantique voulait dire éxcessivement précis à cause du fait que c’est l’option gcc qui m’a exposé à ce mot. J’ai découver plus tard que ça vient de pédant, qui veut dire en français “Qui fait étalage de son savoir de manière prétentieuse. ”. C’est pas ce que je signifie, alors je continue à utiliser pédantique pour parler, par exemple, de moi quand je corrige les gens qui disent “Linux” au lieu de “GNU(/Linux)”.
étatsunien - relatif aux États-Unis “Américain”, c’est super bien comme continentalité, mais si on veut une nationalité, c’est pas vraiment précis.
centraliso-fasciste - qui utilise une technologie (généralement informatique centralisée) Le but est de déprécier systématiquement tout les usages de technologies qui permettent à un faible nombre d’individus de prendre contôle d’un système entier de par leur centralisation.
bloaté bloated surchargé en caractéristiques, excessivement complexe La forme et la prononciation du mot me semblent bien correspondre à sa sémantique, et on a pas vraiment d’équivalent.
prop, ne propね (japonais) ~hein C’est un pratique moyen de prober le fait que notre interlocuteur suit ce qu’on dit se prononcé “néé”
pinguer ping (l’utilitaire réseau) vérifier la répondance de Pratique pour décrire l’action de regarde si quelqu’un répond. Aussi, décrit très littérallement le fait de pinguer en disant “ping”, parfois suivi du nom du destinataire (auquel cas, on s’attend à être répondu “pong”).
takk fyrir takk fyrir (islandais) merci Originalité. J’ai appris ça en faisant un chouïa d’islandais. Les gens comprennent pas trop mal (j’assume) parce que takk ressemble triede à thanks.
triede sort of en quelque sorte Plus court. Lu “trie deux”.
assumer to assume supposer C’est pas le sens de base, mais il est pas trop loin, et je vois juste trop souvent le mot “to assume” en anglais pour pas le lier à son sens anglophone.
Quand tu assumes, tu fais un cul hors de toi et moi. When you ass-u-me, you make an ass out of u and me. Ne fais pas d’assomptions. Translater littéralement des expressions langues-basées, c’est très amusant.
mot-basé mot-based basé sur mot Plus court.
mot-relaté mot-related lié à mot Plus agréable, atomisation du concept.
base-10-biaisé - biaisé en faveur de la base numérique 10 plus qu’une autre Dénoncer les biaisages par rapport à la base 10. J’ai toujours eu une grande haine de la base 10, rien que parce qu’elle a des facteurs très nuls. Base 12 ou 16 serait carrément mieux.
antropomorphiser - lié de n’importe quelle façon au monde réel Parler des univers fictifs non--basés-sur-notre-univers Plus j’utilise ce mot, plus il s’éloigne de son sens originel (semblant à un humain) pour être large (semblant à notre histoire/culture/planète/cosmologie/univers).
hors de out of à partir de, à base de, en utilisant Plus court, les collisions avec les sémantiques francophones donnent des résultats humoristiques.
donner un niquage to give a fuck prêter de l’importance [vulgaire] Humour.
quèrer/carer [à propos de] to care [about] prêter de l’importance à Pas d’équivalent exact, court. Générallement écrit “carer” mais prononcé “quèrer”.
éventuellement, au sens francophone du terme éventuellement (français) va peut-être être le cas Me moquer de la différence de sens entre éventuellement et eventually. Oui, je dis “au sens francophone du terme en entier.
éventuellement, au sens anglophone du terme éventually (anglais) va inévitablement être le cas à un moment ou à un autre Voir ci-dessus. Voir ci-dessus.
nestés nested imbriqués les uns dans les autres Pas d’équivalent aussi court.
setting setting cadre général (généralement fictif) historique-social-cosmologique Pas d’équivalent.
usuellement usually d’habitude, habituellement Court, agréable.
usais de used to avait l’habitude passée de Humour, court.
user to use utiliser Court.
conveyer to convey transmettre (généralement une idée) Le sens est légèrement différent. Conveyer a vraiment l’idée de porter, de servir de voyage. Transmettre me semble plus technique, formel.
avoir un dire dans to have a say in avoir son mot à dire concernant Plus court, amusant.
faire du sens to make sense avoir du sens J’aime l’idée que quelque chose de sensé ne fait pas qu’avoir du sens, mais en fabrique.
plussun, plus un, +1 (action de plussoyer) IRC Je suis d’accord. Court. IRC-culturé. C’est pas de moi ça, c’est une bonne partie de l’IRC qui l’utilise, aussi loin que je sache.
culturé - cultivé Self-dépréciation humoristique. L’ironie est de parle du fait d’être cultivé tout en utilisant soi-même le mauvais mot pour “cultivé”.
aussi loin que je sache as far as I know pour autant que je sache Le concept de distance va bien avec l’idée de l’ensemble des choses qu’on sait.
self self de soi Court. Exemple d’usage: “Self-dépréciation”.
blâme systemd - - L’expression vient de la haine fréquente pour le système d’init systemd pour GNU/Linux. Un problème ? Blâme systemd.
poetterware Lennart Poettering, développeur de systemd et pulseaudio bloaté Blâme systemd. J’ai rien contre le type hein, juste contre tout ce qu’il développe.
principalflux mainstream de tendance dominante Pas vraiment d’équivalent, humour, s’adapte pas trop mal.
hanchesteur hipster “branché”, il semblerait. Pas vraiment d’équivalent, humour.
(un/une) gens (des) gens une personne Court, humour.
gomme à macher chewing gum chewing gum Humour, moquage de l’angliçage du français. J’essaie d’utiliser le plus littéral “gomme machante” à la place.
implier to imply impliquer J’aime bien la façon dont ça sonne, et je peux translater plus littérallement les gens qui disent IMPLYING.
dure chance tough luck c’est balot Pas vraiment d’équivalent exact.
déregarder to disregard ignorer Amusant.